Bonjour pour quoi???

Elle arrive affolée en haut des escaliers de la rue Monsieur-le-Prince, il lui faut immédiatement savoir comment se rendre à Châtelet. Vite. Mais elle est arrivée de Chine il y a  quelques mois à peine. — “Pour aller Châtelet s’il vous plaît?” — elle demande à l’homme derrière le balcon, un commerçant, parce qu’en fin de compte les commerçants ont toujours l’intérêt a être gentils… — “Bonjour, Madame? ” — il répond. Elle répète la question sans se rendre compte de l’intention de monsieur, qui s’énerve: — “Vous savez, il faut dire bonjour! Allez chercher ailleurs votre information!” — elle part, mais il continue, en s’adressant à ses clients: “Je déteste ces gens! Un peu de politesse, ça rend la journée agréable, quoi!” Eh oui, comme vous voyez, la politesse, on peut la défendre avec de l’extrême grossièreté.

(Un exemple célèbre de réaction au manque de politesse)

J’adore Paris, et j’adore la France. Ce pays où la liberté vient avant l’égalité, c’est le pays de la tolérance. Même l’intolérance y est tolérée. Donc ceci n’est pas un texte contre la politesse. Je n’essaye pas non plus de définir la politesse, pour celà veuillez vous adresser à Wikipédia, jamais je ne pourrais faire mieux:

Les codes de la politesse sont considérés comme des principes, c’est-à-dire des règles fondamentales sur lesquelles le reste se construit. À la grande différence des principes scientifiques, les règles de politesse n’acceptent pas la remise en question, et l’expérience prouve qu’il y a besoin de peu d’arguments et de maïeutique pour faire dire « C’est comme ça et puis c’est tout ! » ou un propos similaire à un défenseur de la politesse, occasionnel ou convaincu. Un des plus grands principes est que sans la politesse, la vie en communauté est impossible, ce qui n’a été prouvé par aucune explication théorique.

(Extrait de la page Politesse sur Wikipédia)

Politesse vient du même mot latin (politus) que polissage. Le polissage se fait en frottant un matériel abrasif contre la matière qu’on veut polir. L’objectif du polissage est enlever des petites imperfections de la matière qui l’empêchent de briller; transformer une superficie rugueuse en parfaitement lisse. Dans ce processus, une partie de la matière polie est forcement perdue.

Dans le cadre du polissage humain, dés que nos parents se rendent compte de que nous comprenons ce qu’ils disent, ils commencent à nous polir. D’autres membres de notre famille et de l’école participent de l’activité. Certains de nos polisseurs utilisent de meules souples et donc ont besoin de beaucoup de patience et de temps pour y arriver. D’autres polisseurs sont plus pressés et se servent de méthodes très agressives, qui donnent des résultats très rapidement, mais qui peuvent causer des sérieux traumas. Du moins, c’est ma théorie pour expliquer pour quoi certains défenseurs de la politesse sont capables de réactions exagerées quand elle est oubliée. Quand quelqu’un semble ne pas donner au tant d’importance à la politesse, le défenseur se voit liberé du fardeau d’agir constamment avec politesse et se lâche. La grossièreté devient alors permise, il ne peut pas laisser passer l’opportunité de répondre avec le maximum d’énergie. Comme un garçon de six ans en companie des ados qui disent de gros mots. Après quelques minutes, il ne peut plus se tenir, il lâche tous les quatre ou cinq gros mots qu’il connaît (plusieurs fois en suite) en très haute voix! Bien sûr que ses parents ne sont pas à coté à ce moment-là, ils auraient sorti une enorme brosse en acier pour corriger l’imperfection en frottant très fort dessus.

Mais, je vous rassure, même si je vois la politesse avec ce recul, je ne l’ignore pas. Je sais même identifier un couteau à poisson. Et à mes enfants, j’essaye aussi de montrer qu’il est important de respecter la politesse, parce que l’acceptation par la société reste importante. Seulement je ne veux pas qu’ils apprennent à se contrôler par peur de se faire réprimer, et si parce qu’ils en comprennent les raisons. J’avoue que ce n’est pas facile parce que je ne connais pas les raisons de toutes les règles de politesse… Et je veux aussi qu’ils apprennent que faire des remarques sur l’éducation que les autres ont reçu, ce n’est pas poli.

Non, les bonjours automatiques ne rendent pas mes journées plus agréables, les sourires de vendeur non plus. Si vous cherchez le plaisir dans les petites choses de la vie comme moi, c’est plutôt la gentillesse qu’il faut valoriser. Avec un peu (mais pas trop) de sincérité aussi. Et ça, on n’obtient pas avec de la punition. D’ailleurs, la gentillesse, c’est comme ramasser les crottes de son propre chien, respecter les files d’attente, payer ses impôts correctement… : on peut attendre que tout le monde le fasse pour commencer à le faire, ou bien on peut le faire et voilà.

Veuillez agréer, chère lectrice, cher lecteur, l’expression de mes plus sincères et cordiales salutations.

Anúncios

Comente

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: